Renaud Capuçon joue Prokofiev, Intégrale de la musique de chambre IV

A la Une, Mardi 28 septembre 2021

20h30 | Centre des Congrès | Aix-les-Bains

Le concert

Artistes

Renaud Capuçon, violon
Guillaume Bellom, piano

Programme

Serge Prokofiev

  • Cinq mélodies pour violon et piano 13 min
  • Sonate pour violon et piano n° 1 30 min
  • Sonate pour violon et piano no 2 en ré majeur 24 min

Premier concert de Renaud Capuçon au festival, sur les traces de David Oistrakh, créateur et dédicataire des Sonates de Prokofiev. Virtuosité garantie !

Durée : 70 min 
Tarifs : PT 40€, 37€, TR : 35€, 32€, TJ : 12€

Biographies

Renaud Capuçon

Né à Chambéry en 1976, Renaud Capuçon étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Gérard Poulet et Veda Reynolds, puis avec Thomas Brandis à Berlin et Isaac Stern. En 1998 Claudio Abbado le choisit comme Konzertmeister du Gustav Mahler Jugendorchester ce qui lui permet de parfaire son éducation musicale avec Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Daniel Barenboim et Franz Welser-Moest. En 2000 il est nommé « Rising Star » et « Nouveau talent de l’Année » aux Victoires de la Musique puis « Soliste instrumental de l’année » en 2005. En 2006, il est lauréat du Prix Georges Enesco décerné par la Sacem.

Renaud Capuçon collabore avec les plus grands chefs d’orchestres, tels que David Robertson, Matthias Pintscher, Gustavo Dudamel, Lionel Bringuier, Wolfgang Sawallish, Christoph Eschenbach, Paavo Jarvi, Daniele Gatti, Myung-Whun Chung, Semyon Bychkov, Yannick Nezet-Séguin, Kurt Masur, Daniel Harding, Jukka Pekka Saraste, Vladimir Yurowsky, Charles Dutoit, Bernard Haitink, Christoph von Dohnanyi, Andris Nelsons, Jonathan Nott, Antonio Papano, Stéphane Denève.

Renaud Capuçon se produit régulièrement avec des orchestres de renommée mondiale, tels que le Philharmonique de Berlin, Los Angeles Philharmonic, Orchestre de Paris, Orchestre della Scala de Milan, Orchestre de la Suisse Italienne, le Wiener Symphoniker, le Czech Philharmonic, Rotterdam Philharmonic, Camerata Salzburg, Konzerthausorchester Berlin, New York Philharmonic, le National Symphony Orchestra, New World Symphony, Sydney Symphony Orchestra, Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Chamber Orchestra of Europe, Leipzig Gewandhaus, Dresde Staatskapelle, Philadelphia Orchestra, Chicago Symphony, Boston Symphony, Tonhalle Zurich, Oslo Philharmonic, Orchestre de la Suisse Romande, Berlin Staatskapelle, Santa Cecilia, RAI Turin, Seoul Philharmonic, NHK Symphony..

Renaud Capuçon a donné la Création mondiale du Concerto pour violon de Pascal Dusapin avec le WDR Cologne, ainsi qu’un cycle de musique de chambre Brahms/Fauré de 5 concerts au Musikverein à Vienne.

Passionné de musique de chambre, il collabore avec Martha Argerich, Nicholas Angelich, Kit Armstrong, Khatia Buniatishvili, Frank Braley, Guillaume Bellom, Yefim Bronfman, Hélène Grimaud, Khatia et Marielle Labèque, Maria Joao Pires, Jean-Yves Thibaudet, Gérard Caussé, Yuri Bashmet, Myung-Whun Chung, Yo Yo Ma, Mischa Maisky, Truls Mork, Michael Pletnev, et son frèreGautier dans les plus grands festivals : Aix en Provence, Saint-Denis, La Roque d’Anthéron, Menton, Colmar, Hollywood Bowl, Tanglewood, Gstaad, Lucerne, Lugano, Verbier, Salzburg, Rheingau, Bucarest Festival Enescu, Amsterdam, Granada…

Sa discographie chez Erato est immense: avec Martha Argerich Trios Haydn/Mendelssohn et Triple de Beethoven, Berlioz/Saint-Saëns/Milhaud/Ravel avec la Deutsche Kammerphilharmonie/Daniel Harding, L’Arbre des Songes/Dutilleux avec le Philharmonique de Radio France/M.-W. Chung, Mendelssohn/Schumann avec le Mahler Chamber Orchestra/Daniel Harding, Mozart avec le Scottish Chamber Orchestra, Louis Langrée et Antoine Tamestit, la musique de chambre de Schubert, Ravel, Saint-Saëns, ainsi que Brahms sonates, trios et quatuor avec Nicholas Angelich, son frère Gautier et Gérard Caussé, les concertos de Beethoven/Korngold avec le Rotterdam Philharmonic et Yannick Nézet-Seguin, l’Intégrale des Sonates de Beethoven avec Frank Braley et l’intégrale Fauré avec N. Angelich, G. Capuçon, M. Dalberto, G. Caussé et le Quatuor Ebène. Après les concertos de Brahms et Berg avec le Philharmonique de Vienne et Daniel Harding, Saint-Saëns avec le Philharmonique de Radio France et Lionel Bringuier, ainsi que l’Histoire de Babar – Poulenc/Debussy/Ridout avec Laurence Ferrari et Jérôme Ducros, son premier Best of « Violon Roi », un coffret de 3 CD retraçant son parcours et un récital avec Khatia Buniatishvili (Frank – Grieg – Dvorak), un disque réunissant la Symphonie espagnole de Lalo, le premier concerto de Bruch et les airs bohémiens de Sarasate, un disque avec des concertos contemporains Rihm/Dusapin/Montovani nominée pour le meilleur enregistrement aux Victoires de le Musique 2017 et un disque de sonates et trios de Debussy sorti en octobre 2017, les sonates pour violon et piano de JS Bach avec David Fray (2019) et les trios ‘Ghost’ et ‘Archduke’ de Beethoven avec Gautier Capuçon et Frank Braley (février 2020). Dernière parution en novembre 2020 chez Erato, les trios avec piano et sonates pour violon et piano de Camille Saint-Saëns, avec Edgar Moreau et Bertrand Chamayou. À paraître en 2021 : le Concerto pour violon et la sonate pour violon et piano d’Edward Elgar, avec le London Symphony Orchestra, Simon Rattle et Stephen Hough.
Renaud Capuçon joue le Guarneri del Gesù « Panette » (1737) qui a appartenu à Isaac Stern.

Il est promu « Chevalier dans l’Ordre National du Mérite » en juin 2011 et « Chevalier de la Légion d’honneur » en mars 2016. Il est le fondateur et directeur artistique du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence et du Festival Les Sommets Musicaux de Gstaad, ainsi que professeur de violon à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. En janvier 2020, il est promu au grade d’Officier dans l’Ordre National du Mérite.

Renaud Capuçon est nommé chef d’orchestre et directeur artistique de l’Orchestre de Chambre de Lausanne, pour la saison 2020/2021.

En mars 2020, Renaud Capuçon publie son premier livre, Mouvement Perpétuel, chez Flammarion.

Guillaume Bellom

Considéré comme l’une des étoiles montantes du piano français, Guillaume Bellom a également l’un des parcours les plus atypiques de sa génération, menant des études de violon parallèlement au piano, depuis le conservatoire de Besançon jusqu’au CNSM de Paris. C’est au contact de personnalités musicales marquantes, telles que Nicholas Angelich et Hortense Cartier-Bresson, qu’il développe pleinement son activité de pianiste.

Finaliste et prix “Modern Times” de la meilleure interprétation de la pièce contemporaine lors du concours Clara Haskil en 2015, il se révèle lors de cet événement dédié à la pianiste roumaine, elle-même violoniste à ses heures. La même année, il remporte le premier prix du concours international d’Épinal et devient lauréat de la fondation L’Or du Rhin, avant de remporter le prix Thierry Scherz des Sommets Musicaux de Gstaad l’année suivante. Le grand public le découvre lors des Victoires de la Musique 2017, où il est nommé dans la catégorie “révélation soliste instrumental”. Il est également artiste en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2012.

Il s’est produit en soliste avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, la Camerata du Léman, l’Orchestre National de Lorraine, sous la direction de Jacques Mercier et Christian Zacharias. Par ailleurs, son grand intérêt pour la musique de chambre et sa maîtrise d’un vaste répertoire font de lui un partenaire musical convoité. Il joue régulièrement dans le cadre des Festivals de Pâques et de l’Août Musical de Deauville, à Piano aux Jacobins, au Festival International de Piano de La Roque-d’Anthéron, au Festival d’Eygalières, au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, au Festival des Arcs, aux Vacances de Monsieur Haydn, au Palazzetto Bru Zane à Venise, ou encore du Centre de Musique de Chambre de Paris, à la salle Cortot, avec des artistes tels que Renaud Capuçon, Amaury Coeytaux, Nicolas Dautricourt, Philippe Cassard, Paul Meyer, Yan Levionnois, Victor Julien-Laferrière ou encore Antoine Tamestit.

Sa discographie comporte notamment deux albums dédiés aux œuvres pour quatre mains de Schubert (recompensé par un “ffff” Télérama) et Mozart, enregistrés avec Ismaël Margain pour le label Aparté, un disque en sonate avec le violoncelliste Yan Levionnois, pour Fondamenta, et en ce Printemps 2017, un premier disque en solo paru chez Claves, consacré à Schubert, Haydn et Debussy.

Billeterie

Accédez à la billeterie en ligne