richard wagner
Du 28 septembre au 7 octobre 2017
Programmation
 
 

Biographie

 

La réservation ouvrira le 8 Juin 2017

découvrez le compositeur Allemand de notre programme 2017...
richard wagner, une oeuvre monumentale par son intensité



richard wagner (1813-1883), compositeur et Chef d'Orchestre



Richard Wagner est un compositeur et chef d’orchestre allemand né le 22 mai 1813 à Leipzig (Allemagne) et mort le 13 février 1883 à Venise. Il mène une jeunesse assez mouvementée en participant à plusieurs mouvements contestataires. En plus de son talent de compositeur ( particulièrement connu pour ses quatorze opéras et drames lyriques), il se pose comme |’un des meilleurs chefs d’orchestre de son temps. Ainsi, il écrit son premier opéra, Les Fées, en 1833, et il occupera le poste de Kappellmeister à la cour de Saxe. Sa carrière profita énormément du soutien que lui apporta son mécène Louis II de Bavière.

Pour en savoir plus sur le détail de la vie et de l'oeuvre de Richard Wagner, n'hésitez pas à vous rendre sur ce site

 


 

 

dimanCHE 21 MAI 2017
16H00 - château thomas II - Le bourget du lac


 

bernARD TéTU, chef d'orchestre, chef de choeur

Bernard Tétu exerce une triple activité de chef d'orchestre, de chef de choeur et de professeur de direction. Fondateur en 1979 des Choeurs de l'Orchestre National de Lyon (dont un choeur de chambre de grande qualité), il dirige de nombreux orchestres symphoniques et des ensembles de musique contemporaine ou de musique ancienne. Il est très souvent sollicité à l'étranger (Allemagne, Belgique, Espagne, Angleterre, Pologne, Israël, Chine et Canada).
Bernard Tétu dirige l'ensemble vocal professionnel les Solistes de Lyon et les principaux choeurs professionnels français. Régulièrement invité à participer aux jurys de concours internationaux, il donne de nombreux cours d'interprétation. Bernard Tétu est considéré aujourd'hui comme un des meilleurs interprètes de la musique romantique allemande et de la musique française des XIXe et XXe siècles ; a enregistré plus de 25 disques et a réalisé en particulier les premiers enregistrements mondiaux de La naissance de Vénus de Gabriel Fauré, de Athalie de Mendelssohn. Ses enregistrements de Brahms, Berlioz, Debussy et Caplet sont des références inédites de musique ancienne et de musique contemporaine. Après les premières auditions du King Arthur de Purcell ou du Livre Vermeil de Montserrat, on lui doit la restitution et les premiers enregistrements d'oeuvres de M.A. Charpentier, de M.A. Ingegneri ainsi que la création d'oeuvres d'Antoine Duhamel, Gilbert Amy, Gilles Tremblay, Maurizio Kagel, Maurice Ohana, Jean Françaix. Il a crée au conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon la première classe en France destinée à la formation de chefs de choeurs professionnels.
Bernard Tétu est Officier des Arts des Lettres, il a reçu le Prix Jacques Cartier et le Prix de l'Académie des Beaux Arts.






     

jeudi 28 SEPTEMBRE 2017
20H30 - centre des congrès - Auditorium - aix-les-bains


 

l'orchestre philharmonique de baden-baden


Le livre d’or de l’orchestre représente aujourd’hui un véritable Who’s Who de l’histoire de la musique européenne et mondiale: Franz Liszt, Hector Berlioz, Jacques Offenbach, Johann Strauss, Johannes Brahms, Hans von Bülow, Richard Strauss, Enrico Caruso, Pietro Mascagni, Wilhelm Furtwängler, Karl Böhm, Béla Bartók, Bruno Walter, Igor Stravinsky, Renata Tebaldi, Edita Gruberova, José Carreras, Placido Domingo, Anna Netrebko, Diana Damrau, Anne-Sophie Mutter, Juan Diego Flores, Vesselina Kasarova, Piotr Beczala, et tant d’autres, tous ont accompagné depuis plus de 550 ans l’évolution de l’orchestre à travers les collaborations et les oeuvres que chacun de ces génies a signé pour la formation. Le Ballet de Hambourg (John Neumeier), le Ballet de Zurich (Heinz Spoerli), la compagnie de ballet de l’Opéra d’État de Vienne et La Scala de Milan ont également collaboré avec l’Orchestre de Baden-Baden.

 
L’histoire se poursuit, s’écrit aujourd’hui avec tout autant de compositeurs, contemporains cette fois-ci. Concerts et tournées sur les plus grandes scènes des continents apportent à l’orchestre une notoriété internationale indiscutable : Chine, Emirats Arabes Unis, Ukraine, France, Belgique, Italie, Espagne, Suisse, etc. Des salles aussi prestigieuses que le Tonhalle de Zurich, le KKL de Lucerne, le Victoria Hall de Genève et l’Alte Oper de Francfort ont
aussi accueilli la Philharmonie. Avec des productions discographiques (plus d’une trentaine d’enregistrements), télévisées et radiophoniques, des soirées de musique de chambre intimes ou des concerts symphoniques classiques
en plein air dans les magnifiques jardins de Baden-Baden, la Philharmonie présente aujourd’hui une gamme variée de concerts, répondant ainsi aux diverses exigences de la célèbre ville d’eau allemande. L’orchestre développe également une action pédagogique très suivie avec l’Académie Carl Flesch : chaque année, elle propose des classes de maître pour l’élite des jeunes instrumentistes à cordes dans le cadre d’une coopération étroite entre l’orchestre et les conservatoires de Mannheim et de Karlsruhe.






 

jeudi 28 SEPTEMBRE 2017
20H30 - centre des congrès - Auditorium - aix-les-bains



pavel baleff, direction


Né en Bulgarie, Pavel Baleff étudie à l’Académie de Musique de Sofia. Il est nommé « Meilleur jeune espoir » de la Radio Bulgare en 1993.
Directeur Musical du Kammeroper de Dresde, il est également depuis la saison 2006-2007, chef d’orchestre de la Philharmonie Baden-Baden.
Lauréat de nombreux prix notamment  le 1er prix du concours international Carl Maria von Weber de Munich, le 1er prix de la « Fondation Herbert von Karajan », en 2003, il reçoit le prestigieux prix pour jeunes chefs d’orchestre de Bad Homburg, Allemagne.
Il remporte un grand succès en dirigeant Rheingold, Walküre et Siegfried à l’Opéra National de Sofia entre 2010 et 2012. Suite au succès de Rheingold, Pavel Baleff a été nommé chef d’orchestre de l’année 2010 en Bulgarie.
Il enregistre sur le label « Orfeo, Slavic Opera Arias » avec Krassimira Stoyanova et le Rundfunkorchester de Munich. L’enregistrement reçoit le prix de la critique allemande en 2011, le prix de l’année et le « Classical Music Award International » 2012.
Il dirige à Brème Der Rosenkavalier, fait ses débuts à l’Opéra de Zurich en 2012-2013 dans Lucia di Lammermoor, Le Lac des cygnes et Roméo et Juliette et se produit dans un concert de gala au Théâtre Bolchoi de Moscou, il dirige le Ring à Sofia. Il dirige le concert de Noël avec Anne-Sophie Mutter en 2013 pour le président de la République.
Au Semperoper de Dresde, il dirige les productions de Der Fliegender Holländer, Die Zauberflöte et Rigoletto, puis au Festival d’Avenches celle de Lucia di Lammermoor.
Le répertoire d’opéra de Pavel Baleff comprend des œuvres de Händel, Strauss, Wagner et du Belcanto. Il dirige ainsi Lucia di Lammermoor, Norma, Eugène Onéguine, Turandot, Boris Godunov, Die Meistersinger, Die Walküre, Der Rosenkavalier, Elektra...
Il se produit avec le Spokane Simphony Orchestra et Lubock Symphony Orchestra (Etats-Unis), St. Petersburger Symphony Orchestra, Staatskapelle Weimar, Staatsoper de Hambourg.
Il donne des concerts avec Thomas Hampson, Luca Pisaroni, Vesselina Kasarova, Diana Damrau, Piotr Beczala.
Il travaille avec les artistes lyriques tels qu’Edita Gruberova, Ramon Vargas, Krassimira Stoyanova, Anna Netrebko… dirige des orchestres tels que la Staatskapelle de Dresde, Gewandhausorchester de Leipzig, Runfunkorchester de Munich et le WDR Symphonieorchester, ainsi que des orchestres en France, Italie, Autriche, Hongrie, Pologne...
Ces dernières saisons, il dirige Leonce und Lena à l’Opéra de Zurich, se produit en concert avec l’Orchestre Régional de Cannes, l’Orchestre national de Montpellier, avec la Philharmonie National de Slovaquie, à St.Pétersbourg, à Hambourg, à Bratislava, avec l’Eugene Symphony Orchestra (Etats-Unis) et avec de nombreux orchestres Allemands.




 

jeudi 28 SEPTEMBRE 2017

20H30 - centre des congrès - Auditorium - aix-les-bains

vendredi 29 septemBRE 2017

20H00 - GRANGE BATELIÈRE - ABBAYE DE HAUTECOMBE - SAINT PIERRE DE CURTILLE

 

 

delphine haidanmezzo

Formée par Jacques Grimbert et titulaire d’une maîtrise de musicologie à la Sorbonne, Delphine Haidan remporte un prix d’Opéra au CNSM de Paris et plusieurs prix dans des concours internationaux. Elle entre ensuite à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris et est immédiatement engagée à l’Opéra Bastille pour Peer Gynt de Grieg (dirigé par Neeme Jarvi) et Noces de Stravinsky.
Depuis, elle chante régulièrement le répertoire baroque avec Christophe Rousset et les Talens Lyriques : Tamerlano (Bruxelles, Festival de Beaune, Cité de la Musique), la Décapitation de St Jean Baptiste de Bononcini (Festival de St Denis ; Festival de Sienne, Perelada et Estiu de Barcelone). Elle chante Galatée (Acis et Galatée) avec Emmanuelle Haim et le Concert d’Astrée (Festival de Beaune, d’Auvers sur Oise et de Grenade).
Elle est vite engagée dans les rôles mozartiens et rossiniens : Cherubino (Nozze di Figaro) à Bordeaux, Rennes ; Avignon, Tel Aviv, Nice, Dorabella à Bordeaux, Idamante (Idomeneo) à l’Opéra de Nantes et Rennes, Zerline (Don Giovanni) à l’Opéra de Paris (dir : Ivor Bolton), Sextus (la Clémence de Titus ) à l'Opéra de Rouen, Rosine à l’Esplanade de Saint-Etienne, Massy et à l’Opéra Comique, Cenerentola à Angers et Saint-Etienne et Isabella (L’Italienne à Alger).
Elle s’affirme dans le répertoire français avec l’Enfant et les Sortilèges (rôle-titre : direction Michel Plasson à Dresde, Toulouse, au Théâtre des Champs-Elysées avec Charles Dutoit à l’Opéra de Paris avec James Conlon et à Londres avec Kent Nagano) ; Nicklausse (les Contes d’Hoffmann) à l’Opéra Royal de Wallonie, l’Opéra de Paris, dir : James Conlon et Maestranza de Séville, ou encore Siebel (Faust) à Liège et au Festival de Santander, Charlotte (Werther) à Massy, Dulcinée (Don Quichotte) à l'Opéra de Nantes, à l’Opéra des Flandres, Sélysette (Ariane et Barbe-Bleue), les Bavards à l’Opéra Comique, Orlovsky (la Chauve-Souris), Gertrude (Hamlet) à l'Opera de Metz et Geneviève (Pélléas et Mélisande) avec le New Japan Phillarmonic à Toyko.
Elle a également chanté Olga (Eugène Onéguine) ainsi que Mercedes (Carmen) au Festival de Glyndebourne, au Grand Théâtre de Genève et à l'Opéra de Paris, le rôle du Gymnasiast (Lulu) au Capitole de Toulouse et à l’Opéra Royal de Wallonie, et der Komponist (Ariadne auf Naxos), Octavian (Rosenkavalier) à Limoges et à Metz ainsi que Maddalena (Rigoletto) dans cette même dernière maison, Marguerite (Damnation de Faust) à Moscou (V.Fedosseiiv), Françoise de Rimini à Metz, Meg Pag (Falstaff) ainsi que l’Abesse et la Ciesca (Il Trittico) à Tours.
Parallèlement à l’Opéra, elle aborde l’Oratorio avec entre autre l’Enfance du Christ (Orchestre Philharmonique de Rotterdam, dir.Edo de Waart), le Stabat Mater de Rossini, la Messe Glagolitique de Janacek, le Serment de Tansman (Orchestre Philharmonique de Radio France, dir.Myung-Whun Chung), le Requiem de Mozart, les Scènes de Faust de Schumann à la Fondation Gulbenkian (John Nelson), le Songe d’une Nuit d’été de Mendelssohn (Orchestre National de Lyon, dir. Emmanuel Krivine), Golgotha de F.Martin au Musikverein, Prima la Musica (Donna Eleonora) sous la direction de N.Harnoncourt au Musikverein, la Mort de Cléopâtre de Berlioz à l’Arsenal de Metz et l'Enfance du Christ à Moscou (dir V.Fedosseiev) Ariane et Barbe Bleue (La Nourrice) à Pleyel.
Elle se produit très souvent en récital et en musique de chambre, notamment au Capitole de Toulouse, à l'Opéra de Bordeaux, Gaveau, Moscou, Krasnoiarsk, Radio France, Glasgow, Edimbourg....
 
Plus récemment, elle a chanté Métella (La Vie Parisienne) à l’Opéra du Rhin et Suzuki (Madama Butterfly) à l’Opéra de Tours et de Reims. Elle a également fait ses débuts à la Scala de Milan dans les rôles de la Mère, la Tasse Chinoise et la Chauve-Souris (L’Enfant et les Sortilèges).
 
Parmi ses projets, citons entre autres L’enfant et les Sortilèges avec le Seattle Symphony sous la direction de Ludovic Morlot, ainsi que de nombreux concerts.
 
Sa discographie comprend  un Récital Mozart, Schubert, Strauss avec Peter Waters en collaboration avec le Festival d’Auvers ; la Flûte Enchantée du Festival d’Aix dirigée par William Christie (Erato), Manon dirigée par Jesus Lopez Cobos (Sony), Lakmé (Emi dir. Michel Plasson) aux cotés de Natalie Dessay, Carmen chez Decca (Myung-Whun Chung), Le Serment de Tansman (A. Altinoglu) chez Harmonia Mundi ainsi qu’Aucassin et Nicolette de Paul le Flem chez Timpani et Une fête baroque avec Emmanuelle Haim et le Concert d’Astrée







 

jeudi 28 SEPTEMBRE 2017
18H00 - centre des congrès - aix-les-bains



Hubert grégoire, conférencier


Professeur d'éducation musicale, Hubert GREGOIRE, dès les années 70, s'est consacré à un enseignement transdisciplinaire. Passionné par la Musique de Cinéma, il privilégie une approche plus sensitive qu'intellectuelle de la musique. Il est également Président de LYRIA, Association des Amis de l'Art lyrique d'ANNECY.









vendredi 29 septemBRE 2017

20H00 - GRANGE BATELIÈRE - ABBAYE DE HAUTECOMBE - SAINT PIERRE DE CURTILLE


 

françois chaplin, piano

François Chaplin suit la formation du pianiste bulgare Ventsislav Yankoff au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, ainsi que la classe d’accompagnement et musique de chambre avec Jacqueline Robin, et obtient ses Premiers Prix de piano (1er nommé en 1987) et musique de chambre. Il poursuit ensuite ses études dans le cadre du cycle spécialisé chez Jean-Claude Pennetier. Il remporte les Prix Mozart et Robert Casadesus au Concours International de Cleveland en 1989.
 Ces distinctions marquent le point de départ d’une active et brillante carrière internationale. Il joue en soliste avec de nombreux orchestres, comme l’Orchestre National de Lille, l’orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, le Japan Philharmonic Orchestra, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre Colonne, etc. Il participe régulièrement à de nombreux festivals comme La Roque-d’Anthéron, le Festival de Saint-Bertrand-de-Comminges, les Rencontres internationales de Nohant (Chopin), le Festival international de Pontlevoy, Les Flâneries Musicales de Reims, Piano en Valois, le Festival Chopin à Paris Bagatelle, le Festival international de Cervantino au Mexique, le Festival international de Yokohama au Japon, etc.
 François Chaplin est aussi l’invité du Wigmore Hall à Londres, du Théâtre des Champs Elysée à Paris , de la Philharmonie de Saint Petersbourg, Art Gallery de Washington (USA), etc. 
Son enregistrement de l’intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy a été unanimement salué par la critique en France (Diapason d’Or, ffff de Télérama) et à l’étranger (Award BBC Magazine/Londres). C’est avec l’intégrale des Nocturnes de Chopin (double CD Zig-Zag Territoires/Harmonia Mundi) en mars 2010, (récompensé d’un ffff de Télérama) et labellisé « Chopin 2010 en France » que François Chaplin a fêté le bicentenaire de la naissance du compositeur polonais.
 Dans sa discographie, on découvre également un disque consacré à Chopin (les Ballades, Barcarolle) , Schumann (Kreisleriana, Scènes d’enfants), Poulenc (l’intégrale de l’œuvre pour deux pianos et 4 mains avec Alexandre Tharaud), Carl Philipp Emanuel Bach dont on fête le tricentenaire en 2014 (Award BBC Magazine) et un disque Mozart avec deux concertos (version quatuor à cordes et piano).
 C’est avec un enregistrement d’oeuvres pour 4 mains et 2 pianos de Debussy (Decca/Universal) réalisé avec le pianiste français Philippe Cassard et une tournée hommage (Canada, Mexique, USA, Japon) que François Chaplin  a fêté en 2012 le 150ème anniversaire de la naissance de Claude Debussy (1862–1918) . 
En mars 2015, son disque de l'intégrale des Impromptus de Schubert remporte un grand succès en France et à l'étranger ( auréolé du ffff de Télérama , en Allemagne , etc ) .
 
En musique de chambre, François Chaplin joue régulièrement avec les quatuors Talich et  Voce,  le violoncelliste François Salque, les pianistes Philippe Cassard, Marie-Josèphe Jude et le clarinettiste Romain Guyot.
 François Chaplin enseigne également au CRR de Versailles et donne des master classes de musique française à l’étranger , notamment au conservatoire de Saint Petersbourg,  à l’université de Montréal, en Norvège, au Japon.










vendredi 29 septemBRE 2017

20H00 - GRANGE BATELIÈRE - ABBAYE DE HAUTECOMBE - SAINT PIERRE DE CURTILLE


 

stephane goldet, musicologue écrivain et présentatrice du concert

François Stéphane Goldet est une musicologue, écrivain et productrice de radio française.
Productrice pour Radio France depuis 1978, Stéphane Goldet anime sur France Musique des émissions (l’Atelier des chanteurs, Sacrées musiques) qui mettent en évidence les différents aspects de l'interprétation, spécialement par le travail du chant.
Dans le cadre de l'émission Lettres intimes, elle présente un dictionnaire du
Lied. Depuis septembre 2013, elle présente chaque week-end sur France Musique les émissions ''Prima la Musica'' et ''Plaisirs du quatuor''.

Elle a contribué à plusieurs guides des opéras chez Fayard : de Mozart, de Verdi, de Wagner, ainsi qu'au Guide de la mélodie et du lied (Fayard). Elle a publié un livre sur le quatuor à cordes au XXe siècle, chez Actes Sud. Son livre sur Hugo Wolf publié par Fayard en 2003 a été couronné de plusieurs prix (grand prix des Muses, prix de la critique).


 






sameDI 30 SEPTEMBRE 2017
20H30 - théâtre du casino - AIX-LES-BAINS


 

jean-François Zygel, piano

Jean-François Zygel est un pianiste, compositeur, critique musical et présentateur de radio et de télévision
français. Il est né le 23 novembre 1960 à Paris. Passionné de musique, il fait son apprentissage avec Magdeleine Panzéra-Baillot et rejoint, en 1976, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il obtient déjà plusieurs premiers prix. En 1982, il remporte le Premier prix du Concours international d'improvisation au piano de la Ville de Lyon, puis il rejoint l'Orchestre Philharmonique de Radio France entre 1985 et 1988 en tant que pianiste. Il prend par la suite la direction artistique de l'Ensemble Phoenix en 1994. Parallèlement à ses fonctions de critique musical pour la revue Diapason, Jean-François Zygel signe quelques compositions personnelles, dont « La Ville pour grand orchestre » en 1993 ou encore « Malaga pour piano, quatuor à cordes et quatuor de bois » en 1994. Reconnu aussi comme l’un des meilleurs accompagnateurs de musique de film muet, il collabore avec plusieurs musées de la capitale française, dont le Musée du Louvre pour « Nana » de Renoir, et crée la musique du film « L’Argent » de Marcel L’Herbier. En 1997, l’artiste donne sa première Leçon de musique à la mairie du XXe arrondissement pour initier la jeune génération à la musique classique. Quelques années plus tard, l’émission La Leçon de musique de Jean-François Zygel fait son apparition sur les ondes de France Musiques et sort en DVD chez Naïve. Elle vaut à son auteur une Victoire de la Musique en 2006 dans la catégorie Meilleur DVD de l'année. Du théâtre du Châtelet à l’Opéra Bastille, en passant par la salle Olivier Messiaen de la Maison de la Radio, où il présente les œuvres du grand répertoire avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, Jean-François Zygel continue à vouloir démocratiser la musique classique. Il revient en 2006 avec un nouveau concept, La Boîte à musique, diffusée sur France 2. Il se consacre, le temps de l’émission, à la lecture de l’œuvre d’un grand compositeur en compagnie d’artistes connus. Ainsi, verra-t-on, par exemple, Émilie Simon associée au répertoire de Jean-Sébastien Bach ou encore Julien Clerc à celui de Frédéric Chopin. En 2009-2010, Le Blog de Jean-François Zygel clôt sa collaboration avec France Musique. Pianiste talentueux, compositeur et professeur d'écriture musicale et d'improvisation au Conservatoire National Supérieur de Paris, Jean-François Zygel, en véritable pédagogue passionné, offre à ses auditeurs l’occasion de se familiariser avec la musique classique grâce à un humour et une légèreté captivante. Il transforme ainsi la découverte de ce répertoire réputé difficile et réservé aux seuls initiés, en un plaisir et une aventure musicale passionnante.






 
 


DIMANCHE 1 OCTOBRE 2017

11H00 - GRANGE BATELIÈRE - ABBAYE DE HAUTECOMBE - SAINT PIERRE DE CURTILLE


 

quatuor akilone

elise de bendelac
, Violon
emeline gonce, Violon
louise desjardins, alto
lucie mercat, violoncelle

Le quatuor Akilone est une aventure humaine et musicale née en 2011 à Paris de la rencontre de quatre personnalités aussi sensibles qu'affirmées.
Reconnu pour la vision profonde et poétique des oeuvres qu'il aborde, il défend avec musicalité, intelligence et fantaisie le vaste répertoire du quatuor à cordes.

Lauréat du premier prix du 8èmem concours international à cordes de Bordeaux et du prix ProQuartet, le Quatuor Akilone est remarqué pour so jeu coloré, sincère et harmonieux.
Il se produit régulièrement en France dans des festivals tels que l'Orangerie de Sceaux, les vacances de Monsieur Haydn et le Festival des Arcs ainsi qu'à l'étranger où il est par exemple l'invité du RNCM Chamber Music Festival de Manchester.
Le quatuor aime à s'associer à d'autres musiciens comme Vladimir Mendelssohn, jean-François Heisser et Jérôme Pernoo.
Grâce à l'Académie Européenne de Musique de chambre ( ECMA), il se forme auprès de chambristes tels Hatto Beyerle et Johannes Meissl avec qui il travaille régulièrement.
L'ensemble a en outre reçu les précieux conseils de Vladimir Mendelssohn, de Jean Sulem et du Quatuor Ebène lors de ses années au conservatoire de Paris (CNSMDP) dont il est diplômé en 2016.

Le Quatuor Akilone puise son inspiration dans la richesse de ses rencontres artistiques: son souhait de créer de réels ponts entre les arts transparaît notamment dans sa participation à la création des spectacles "Aventures surréalistes" et "Le violon virtuose qui avait peur du vide".

Poussé par le besoin de tisser un lien complice avec l'auditeur et conscient des enjeux qui traversent aujourd'hui le monde musical, le Quatuor Akilone cherche à ouvrir son champ d'horizon à un large public, dans des lieux insolites, grâce entre autres à la collaboration bâtie en France avec l'association Les Concerts de Poche et, à l'étranger, avec Musethica.

En 2017, Le Quatuor Akilone se produira en Janvier au Wigmore Hall de Londres, et aura le plaisir de jouer en Octuor au côté du Quatuor Talich en Mars.
Il sera en tournée notamment au Japon, au Royaume Uni, en Italie et en Allemagne.

Le Quatuor Akilone est soutenu par le mécénat de la Société Générale



 

 
 

DIMANCHE 1er OCTOBRE 2017
15H00 - GRANGE BATELIÈRE - ABBAYE DE HAUTECOMBE - SAINT PIERRE DE CURTILLE


 

Trio sora

MAgdalena geka
, Violon
angèle legasa, Violoncelle
pauline chenais, piano
 

Formé en 2015, le Trio Sōra a déjà remporté trois premiers Prix aux concours internationaux Prix d’Europe, Open Music Cap Ferret et Musique au Centre (soutenu par Humanis), le dernier lui permettant d’enregistrer son premier CD. Lauréat de la Fondation Safran pour la musique et de la Bourse Oleg Kagan Memorial Fund (Finlande), il remporte le Prix Musiciens entre Guerre et Paix de l’Académie Maurice Ravel. Soutenu par l’Adami, la Fondation Meyer et la Ville de Saint-Denis, le trio intègre en 2016  l’ECMA (European Chamber Music Academy).
 
Le Trio s’est produit au Festival de la Roque d’Anthéron, à la Philharmonie de Paris, sur France Musique ou encore dans la saison Jeunes Talents à Paris. En 2017, il se produit à la Folle Journée de Nantes, au Festival des Nuits Romantiques, ainsi qu’en Finlande, Belgique, Suisse, Lettonie et Angleterre.
 
Admis à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth dans la classe du Quatuor Artemis, le Trio Sōra intègre également le Master de Musique de Chambre du Conservatoire de Paris (CNSMDP) dans la classe de Claire Désert. Le trio bénéficie des conseils des quatuors Ebène et Danel, du Trio Wanderer, mais aussi de Miguel da Silva, Menahem Pressler, Gary Hoffman et Denis Pascal.
 
Le Trio Sōra participe aux formations professionnelles ProQuartet-CEMC depuis 2016 et devient résident de l’association, rejoignant ainsi les Quatuors Van Kuijk, Arod, Akilone, Yako et le Trio Zadig





 

 

DIMANCHE 6 OCTOBRE 2017
20H30 - théâtre du casino - aix-les-bains


 

jonas vitaud, piano

Né en 1980, Jonas Vitaud commence le piano à 6 ans et l'orgue à 11 ans. Formé par Brigitte Engerer, Jean Koerner et Christian Ivaldi, il obtient au Conservatoire National Supérieur de Paris quatre premiers prix (piano, musique de chambre, accompagnement au piano, harmonie).

Lauréat de plusieurs concours internationaux tant en soliste qu'en chambriste (Lyon, ARD de Munich, Trieste, Beethoven de Vienne), Jonas Vitaud se produit dans de prestigieux festivals : Roque d'Anthéron, Lille Piano(s) Festival, Orangerie de Sceaux, Piano aux Jacobins, Pâques à Deauville, Folle journée de Nantes, Festival de la Chaise Dieu, Fêtes musicales de Nohant, Festival Chopin de Bagatelle, Richard Strauss Festival en Allemagne, Automne Musical de Caserta en Italie, iDans d’Istanbul, Summer Festival de Dubrovnik, French May à Hong Kong, Phillips collection à Washington...
Il joue dans toute l’Europe mais aussi en Russie, Iran, Chine, Turquie, Japon, Etats-Unis...

Jonas Vitaud se produit avec des orchestres comme celui de Mulhouse, Toulouse (Orchestre du Capitole et Orchestre de Chambre), l'Orchestre des Pays de Savoie, l'Orchestre Philarmonique de Moravie, l'Orchestre de la Radio de Munich, avec des ensembles vocaux (Sequenza ou les Solistes de Lyon) et de musique contemporaine.

Il réserve une place privilégiée pour la musique de chambre et joue avec des artistes tels Bertrand Chamayou, Sumi Hwang, Thierry Escaich, Christian-Pierre et Adrien La Marca, Adam Laloum, Victor Julien-Laferrière, le Quatuor Zaïde...

Passionné par les musiques actuelles, Jonas Vitaud a travaillé avec des maîtres de la création comme Henri Dutilleux, Thierry Escaich, György Kurtag, Philippe Hersant. Il crée plusieurs pièces de Christian Lauba (son triple concerto avec l'Orchestre de Mulhouse)... Ces rencontres ont été une source décisive d’inspiration et d’épanouissement artistique.

Son premier disque solo consacré à Brahms paraît chez Orchid Classics, un album salué par la critique (Supersonic Pizzicato award, 4 * BBC Music Magazine...).Jonas Vitaud enseigne au CNSMDP depuis 2013 (classe d’accompagnement et lecture à vue).

En 2016, Jonas Vitaud est Grand Prix Soliste International de l'académie Charles Cros pour son disque Dutilleux/Miszt
Jonas Vitaud est lauréat  de la fondation Natexis Banques Populaires, et artiste associé de la Fondation Singer Polignac.







 

sameDI 7 octobre 2017
20H30 - centre des congrès - Auditorium - aix-les-bains


 

orchestra sinfonica nazionale della rai de torino
 

L'Orchestra Sinfonica Nazionale della RAI de Turin est né en 1994 de l'union de quatre orchestres RAI de Turin, Rome, Naples et Milan : les premiers concerts sont dirigés par Georges Prêtre et Giuseppe Sinopoli.

Entre 1996 et 2001 Eliahu Inbal est directeur honoraire de l'Orchestre.
A partir de Septembre 2001, Rafael Fruhbeck de Burgos est directeur principal. Depuis novembre 2008, le Slovaque Juraj Valcuha est le nouveau directeur principal.
Jeffrey Tate, premier chef invité entre 1998 et 2002, garde ensuite le titre de Directeur honoraire.
Entre 2003 et 2006 Gianandrea Noseda est le premier chef invité.
Parmi les chefs qui ont dirigé l'Orchestre on peut citer : Carlo Maria Giulini, Wolfgang Sawallisch, Mstislav Rostropovich, Myung-Whun Chung, Riccardo Chailly, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Yuri Ahronovitch, Marek Janowski, Dmitrij Kitaenko, Alexander Lazarev, Valery Gergiev, Gerd Albrecht, Yutaka Sado, Mikko Franck.

L'Orchestre propose à Turin des saisons de concerts, qui comprennent souvent des cycles particuliers, comme celui dédié aux symphonies de Beethoven, présenté en 2004 sour le bâton de Rafael Fruhbeck de Burgos.
A partir de 2004, l'Orchestre propose chaque année une saison de musique contemporaine (RAI Nuova Musica) avec des premières Italiennes, souvent sur commandes de l'Orchestra Sinfonica Nazionale della RAI.

L'Orchestre a une intense activité discographique, avec une attention particlière à la musique contemporaine.
Beaucoup de ses concerts sont édités en CD et DVD.






 

sameDI 7 octobre 2017
20H30 - centre des congrès - Auditorium - aix-les-bains


 

pietari inkinen, direction

Pietari Inkinen est né le 29 avril 1980 à Kouvola en Finlande.
C'est un violoniste et chef d'orchestre finlandais.
Il a commencé le violon et des études de piano à 4 ans.
Dans sa jeunesse, il a aussi joué dans un groupe de rock.
Il a assisté à l'académie Sibelius et a obtenu un diplôme de violon (2003) et de direction d'Orchestre (2005).
Il a étudié le violon à la Hochschule für Musik de Köln avec Zakhar Bron.
Il joue sur un violon de 1732 de Carlo Bergonzi.
Il fonde un Trio de Musique de Chambre, le Trio Inkinen.
En Mai 2007, Pietari Inkinen a été nommé le deuxième Directeur Musical de l'Orchestre de la Nouvelle Zélande, et ce jusqu'en 2008.
En 2013, le NZSO a annoncé l'extension de son contrat pour la saison 2015.
Il a maintenant le titre de de Conducteur Honoraire de cet Orchestre.


 

 

 

sameDI 7 octobre 2017
20H30 - centre des congrès - Auditorium - aix-les-bains


 

corinne schneider, musicologue et présentatrice du concert

Corinne Schneider est l’auteure de plusieurs ouvrages sur la musique allemande et la musique contemporaine, ses domaines de recherche et centres d’intérêts portant sur les transferts culturels. Musicologue, enseignante et conférencière, elle a été productrice-déléguée sur France-Musique de 2008 à 2011.


 









 

sameDI 7 octobre 2017
17H30 - centre des congrès - aix-les-bains


 

didier patel, conférencier

Premier prix du Conservatoire de Lyon, Didier Patel enseigne la culture musicale au Conservatoire à rayonnement départemental de Bourg-en-Bresse.


Conférencier en musique et en histoire de l'art auprès de nombreuses institutions culturelles (université de Franche-Comté, CCR d'Ambronay, associations ...), il a développé avec le pianiste Samuel Fernandez des cycles de concerts-conférences.





 




 

 




 

concerts reserves aux scolaires

lundi 2 octoBRE 2017
10H00 et 14h30 - conservatoire - aix-les-bains


pauline Chenais, pianiste

Pauline Chenais est la pianiste du Trio Sora

 





















 

Academie des nuits romantiques
L'académie des nuits romantiques marque une "pause" pour l'Edition 2017, les dates prévues n'étant pas compatibles avec l'agenda des concerts de Nemanja Radulovic .



nemamja radulovic, violon
voir la biographie, ci dessous













 

nEMANJA RADULOVIC, Violon

En 2013/14 Nemanja Radulovic a été nommé "Docteur Honoris Causa" par l'Université des Arts de Nis, en Serbie, et il reçoit une Victoire de la Musique "Artiste instrumental de l'année" et signe un contrat d'exclusivité avec Deutsche Grammophon.
A travers ses concerts et avec ses enregistrements, Nemanja Radulovic s'adresse résolument à un large public . Ses interprétations et sa présence scénique attisent les salles.

Après avoir été consacré “Révélation internationale de l'année” lors des Victoires de la Musique (Association Européenne des Agents Artistiques, prix du MIDEM), et nommé “Rising Star”, il joue dans les plus grandes salles européennes parmi lesquelles le Concertgebouw d'Amsterdam, le Mégaron d'Athènes, la Cité de la Musique de Paris, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, la Philharmonie de Cologne et le Carnegie Hall.
En 2006, il remplace au pied levé Maxim Vengerov dans le Concerto de Beethoven, Salle Pleyel, avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung.

Il se produit dès lors avec les plus grands orchestres d'Europe, d'Asie et d'Amérique : Orchestres symphoniques de Montréal, de Rio, de Barcelone, de Radio France, d'Ukraine, City Philharmonic Orchestra de Tokyo, Hong-Kong Sinfonietta, Orchestra Sinfonica di Roma, Tchaikovsky Symphony Orchestra, Prague Chamber Orchestra, Sinfonia Varsovia, Nürnberger Symphoniker, NDR de Hanovre, Orchestre National de Belgique, WDR de Köln, orchestres de la Tonhalle de Zurich, de la Suisse Romande, de Tenerife, RTVE de Madrid, Teatro Colon Orquesta de Buenos Aires, RAI de Turin, Royal Philharmonic Orchestra de Londres, Orchestra della Toscana, Deutsche Staatphilharmonie, Stuttgart Philharmoniker, Tokyo Symphony Orchestra...

En 2012, il fait ses débuts à Melbourne et en Chine, ainsi qu'à Munich avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par M. W. Chung, et avec le Deutsche Symphony Orchestra.

Depuis son apparition au festival de La Chaise-Dieu, Nemanja Radulovic participe aux plus grands festivals de musique : Aix-les-Bains, Flâneries Musicales de Reims, Nuits Musicales du Suquet, Colmar, Sisteron, Auvers-sur-Oise, Périgord Noir, Le Violon sur le Sable de Royan, Eygalières, Münster, Belgrade, Verbier...
 
Il se produit régulièrement en récital avec Marielle Nordmann, Susan Manoff, Dominique Plancade, Laure Favre-Kahn, Anne Gastinel, ainsi qu'avec ses ensembles Les Trilles du Diable et Double Sens.

Nemanja Radulovic a remporté de nombreux concours internationaux : Joachim de Hanovre,  Georges Enescu à Bucarest, Stradivarius,  Menuhin, Wieniawski-Lipinski en Pologne.

Son premier enregistrement, début d'une collaboration privilégiée extrêmement fructueuse avec le label TransArt Live, date de 2005 : il sort un premier CD solo (Bach, Miletic, Paganini, Ysaÿe), acclamé par la presse et récompensé d'un Diapason Découverte, puis un CD des deux concertos pour violon de Mendelssohn avec l'Orchestre de Chambre de Prague, immédiatement en tête des téléchargements sur iTunes et sur VirginMega.

Ses disques parus sous lelabel DECCA/UNIVERSAL "Les Trilles du Diable" (2009), "Beethoven avec Susan Manoff (2010), "les 5 saisons" avec ses ensembles Double Sens et les Trilles du Diable (2011) reçoivent de nombreuses récompenses internationales : “Choc” de Classica, “Clé” de Res Musica, “Recommended” by the Strad, “Supersonic” de Pizzicato... puis en 2013 "Paganini Fantasy" pour Deutsche Grammophon, toujours immense succès salué par la critique internationale et confirmé auprès du public.

Né en Serbie en 1985, Nemanja Radulovic a commencé ses études musicales en 1992, et a obtenu dès 1996 le Prix d'Octobre pour la musique de la Ville de Belgrade puis, en 1997, le Prix Spécial du Ministère de l'Education de la République Serbe “Talent de l'année 1997”. Il a participé à des master-class avec Yehudi Menuhin, Salvatore Accardo, ainsi que Joshua Epstein, auprès duquel il étudie en 1998, au Conservatoire de Musique de Saarbrücken, et Dejan Mihailovic, dont il intègre la classe en 1999, à la Faculté des Arts de Belgrade. Il s'est installé en France à l'âge de quatorze ans et s'est perfectionné auprès de Patrice Fontanarosa au CNSMD de Paris.



stephanie fontanarosa, piano

Née dans une famille d’artistes, Stéphanie Fontanarosa commence la musique à l’âge de 3 ans. Elle reçoit une éducation musicale très complète et couronne ses études par de nombreux prix: piano, harmonie, accompagnement, musique d’ensemble, chant.
Elle se produit, en soliste, avec l’Orchestre de Massy ou Les Archets de Paris, et également au sein de plusieurs formations de musique de chambre.
Elle est invitée dans des festivals prestigieux tels que Saint- Denis, Sully-sur-Loire ou La Chaise-Dieu, participe à des évènements comme “La Nuit des Musiciens” et les “Transclassiques”, tourne à l’étranger, en Italie, en Suisse, en Malaisie, en Serbie... Elle enregistre ainsi l’intégrale des sonates pour flûte et piano de Mozart avec le flûtiste italien Andrea Griminelli, et joue régulièrement avec le violoniste Nemanja Radulovic.

Elle s’épanouit musicalement dans la diversité: en associant la musique au théâtre, dans des spectacles pour enfants, imaginés autour de “Babar” de Poulenc ou d’”Alice aux pays des merveilles”, et dans des pièces données sur les scènes nationales, à la Comédie Française où elle joue dans “L’école des femmes”; auprès de Luciano Pavarotti avec qui elle se produit lors des concerts des Trois Ténors, d’abord à Paris, puis à Tokyo, à Pretoria et à Detroit.

Au Festival de Verbier en Suisse, elle est responsable pendant six ans de la programmation des concerts de l’Académie. Elle se consacre également à l’accompagnement, travaille au sein des CNSM de Paris et de Lyon, et désormais au CRR de Perpignan.
Son parcours reflète son désir de partager la musique avec tous ceux qui, comme elle, pensent que cet art est porteur de joie et d’émotions accessibles à tous.