edvard GRIEG
Du 28 septembre au 6 octobre 2018
Festival

Festival / Editorial



Les Nuits romantiques 2018

Edvard Grieg (1843-1907)


edvard grieg, un ardant défenseur de la musique norvégienne

Edvard Grieg (1843-1907) est une icône nationale en Norvège, au même titre que Victor Hugo l’est pour la France. Grieg incarne le romantisme nourri de contes et de légendes populaires. Jean-François Zygel nous en dressera un portrait en avril prochain dans le cadre de ces séances qui sont devenues des incontournables pour le public aixois.
Auteur d’un des plus célèbres concertos pour piano, Grieg excelle aussi dans la musique de chambre et la voix. Le festival invite à découvrir toutes les facettes de cet ambassadeur de la culture norvégienne.
 
Retour attendu de Nemanja Radulovic qui, fidèle au festival des Nuits Romantiques, interprètera les Sonates de Grieg qu’il affectionne particulièrement.
Ouverture du festival avec l’Orchestre de Neuss, pour la première fois en Savoie, et Philippe Cassard dans le Concerto pour piano sous la baguette de Min Chung, fils de l’ancien directeur musical de l’Opéra de Paris et de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, Myung-Wun Chung.
Dimanche à Hautecombe avec deux très jeunes formations à découvrir. Le Quatuor Yako, issu du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, rendra hommage à Debussy dont nous célébrons le centenaire de la mort ainsi qu’à Grieg avec son unique quatuor à cordes. Place ensuite au Trio Métral, lauréat du Concours international de musique de chambre de Vienne, Autriche, pour nous faire découvrir des œuvres de Sibelius et Grieg.
Une séance pour les scolaires (pianiste encore à déterminer) sera consacrée à l’œuvre phare de Grieg, la légende de Peer Gynt. Cette activité s’inscrit dans d’autres actions culturelles à définir qui seront menées en parallèle.
Retour à Hautecombe pour la magie d’un concert suivi d’un voyage culinaire avec les Bateaux du lac. Sous les doigts du grand pianiste libanais Abdel Raman El Bacha, l’imaginaire fantasque de Grieg communiera avec celui de Schumann.
Première visite à Aix-les-Bains pour l’Orchestre Les Dissonances sous la direction du violoniste David Grimal dans un monumental concert de clôture avec le Concerto pour violon de Sibelius et les Suites Peer Gynt de l’acteur principal de ce festival, Edvard Grieg.

       
                                                                                          Pierre Korzilius, directeur artistique